Skip to main content

Parmi les techniques utilisées en préparation mentale, on retrouve la visualisation et l’imagerie mentale. Tu en as peut-être déjà entendu parler sans savoir réellement de quoi il s’agit. Ces deux termes sont généralement utilisés pour désigner la même technique, alors qu’ils représentent bien deux techniques légèrement différentes.

La puissance de la visualisation dans le sport

Malgré tout, comme tous les autres outils de préparation mentale, ces deux-là vont t’aider à atteindre tes objectifs et à performer, mais pourront aussi t’être utiles pour travailler d’autres notions. Tu vas d’ailleurs pouvoir intégrer l’une d’elles dans ta routine de performance. Découvre la puissance de la visualisation et de l’imagerie mentale et parlons-en ensemble ensuite.

Qu’est-ce que sont l’imagerie mentale et la visualisation ?

La visualisation et l’imagerie mentale sont deux techniques, deux outils, dont tu vas pouvoir te servir en préparation mentale. Ces techniques vont te permettre de visualiser des images sans pour autant qu’elles ne soient réelles ; tu vas les visualiser en mobilisant différentes ressources de ton esprit et en faisant appel soit à ton imagination soit à ton intuition/ton inconscient selon la technique utilisée.

En visualisant un objet, une scène, une action, un lieu, etc., le but est également de te faire ressentir des sensations physiques afin que tu puisses, au fil des séances et des entrainements, les ancrer. Tu peux être plus réceptif à une forme d’imagerie mentale visuelle, auditive, tactile ou encore kinesthésique. Pour une visualisation puissante, on peut aussi utiliser tous les sens. Mais ça, tu le découvriras avec ton coach mental pendant tes séances.

Quelle est la différence entre visualisation et imagerie mentale ?

Si tu suis quelques préparateurs mentaux, tu as certainement dû constater que la plupart ne font aucune différence entre visualisation et imagerie mentale. On peut lire sur différents sites internet ou dans différents articles qu’il n’y a pas de différence et que seules les appellations diffèrent. C’est faux : il y a bien une différence entre visualisation et imagerie mentale. Je vais d’ailleurs te l’expliquer :

La visualisation

Lors d’un exercice de visualisation, ton coach mental viendra imposer une image prĂ©cise – un objet, un son, une scène, une Ă©motion, une sensation – Ă  ton cerveau dans le but d’obtenir une rĂ©action prĂ©cise, semblable Ă  celle que tu aurais dans la rĂ©alitĂ©. La visualisation va ainsi te permettre d’avoir un impact sur certains de tes comportements. Bien entendu, pour obtenir l’effet escomptĂ©, il te faudra plusieurs sĂ©ances d’entrainement.

La puissance de la visualisation dans le sport

Si une épreuve sportive te fait peur, la visualisation te permettra, entre autres, de te représenter chaque détail :

✓ L’environnement ;
✓ La difficulté ;
✓ Le comportement que tu souhaites adopter à ce moment-là ;
✓ Les différentes étapes pour atteindre l’objectif souhaité, etc.

C’est en répétant cette visualisation que ton esprit (et ton organisme) vont « s’habituer » à la situation et que tu pourras l’affronter plus sereinement dans la réalité lorsqu’elle se présentera à toi.

L’imagerie mentale

Durant un exercice d’imagerie mentale, c’est l’inconscient qui vient proposer une image au sportif. Ton coach mental est là comme support. Cette image proviendra de souvenirs, d’évènements/de scènes vécu(e)s, ou encore de ton imagination. Ton inconscient sait ce qui est bon pour toi et te proposera forcément une image qui t’aidera à avancer sur ton parcours sportif.

La puissance de la visualisation dans le sport

Cet exercice n’est pas facile et c’est pour cela qu’il est indispensable de te faire accompagner par ton préparateur mental pour commencer. En effet, il faut parvenir à lâcher prise afin que ce soit bien l’inconscient qui vienne te proposer des images à visualiser et non pas ton conscient. C’est ainsi que différentes situations pourront venir se concrétiser dans ton esprit.

Les bénéfices de l’imagerie mentale et de la visualisation dans le sport

En pratiquant la visualisation et en reproduisant dans ton esprit une scène ou une situation au plus proche de la réalité, tu vas pouvoir développer ou modifier un comportement. En effet, des études démontrent que le cerveau ne fait pas la différence entre la réalité et l’imagination ; il gardera donc en mémoire les situations visualisées. Cela va donc t’aider à :

• Entretenir ta motivation, ta confiance en toi ;
• Gérer ton stress d’avant match/compétition ;
• Résoudre une difficulté, faire face à un obstacle ;
• Reprendre le dessus après une blessure, accélérer la guérison et retourner sur le terrain…

L’imagerie mentale, quant à elle, possède des bénéfices similaires et est également utile pour soigner des maux ou des peurs engendrées par des situations mal vécues. Elle te permettra également de favoriser l’apprentissage d’un geste technique ou de performer à ton meilleur niveau en tant qu’athlète en favorisant au maximum tes capacités motrices ou en ancrant des tactiques étudiées avec ton entraineur.

La puissance de la visualisation dans le sport

La visualisation et l’imagerie mentale : des bienfaits au quotidien

Si ces techniques de préparation mentale ont un réel impact positif sur les notions indispensables pour performer, elles t’aideront aussi dans la vie de tous les jours. En effet, tu peux te servir de la visualisation – ou de l’imagerie mentale – le jour d’un examen important, pour un entretien d’embauche, une prise de parole en public qui t’angoisse, un challenge professionnel ou scolaire…

L’imagerie mentale est aussi utilisée pour aider à la guérison de certains patients, pour réduire ton niveau de stress et pour aller mieux en général. Évidemment, à force de visualiser des images positives et optimistes, tu fais aussi du bien à ton moral.

La visualisation et l’imagerie mentale sont des techniques de préparation mentale puissantes, mais il faut savoir bien les utiliser. Ton coach mental est là pour tout t’expliquer, te guider et t’habituer à cette technique. Une fois acquise, tu pourras constater la puissance de ces deux outils.

Mon but, c’est de te permettre de devenir autonome et que tu puisses utiliser cette technique mentale seul dès que tu en auras besoin : avant-match, pause de match, récupération, si tu manques de confiance en toi à un moment donné, etc. Pour que je t’explique ma manière de travailler et qu’on puisse fixer ensemble un premier rendez-vous, contacte-moi et échangeons.